Publicité
Cityscoot #Interview

Cityscoot #Interview

Devenue leader du scooter électrique en libre-service en moins de 3 ans, la start-up française Cityscoot continue de s’imposer dans le quotidien des Parisiens avec des projets et des scooters toujours plus innovants.

 

Cityscoot, qu’est-ce que c’est exactement ?

Créé en mars 2014, Cityscoot est un service de location de scooters en libre-service qui fonctionne en free floating, c’est-à-dire sans bornes et sans abonnement. Ce sont près de 3000 scooters disposés un peu partout dans Paris et sa proche banlieue. La ville de Nice jouit depuis peu de 500 scooters. Des ouvertures sont prévues à Milan fin 2018 et à Genève dans un futur proche.

 

Comment profiter d’un scooter ?

Il suffit de télécharger l’application Cityscoot et de vous créer un compte. Il vous faudra votre carte d’identité et votre permis de conduire (permis B ou BSR). Une raison de plus de le passer, ce satané permis !

Il ne reste ensuite plus qu’à activer la localisation. Une carte interactive indique les scooters disponibles à proximité et les zones où l’on ne peut pas terminer sa location (zones piétonnes ou bloquées pour manifestation par exemple).

Vous n’avez jamais conduit de scooter ? Pas de panique ! Au moment de l’inscription, le niveau de conduite est demandé et Cityscoot vous propose une initiation gratuite. Les utilisateurs novices n’ont donc pas de souci à se faire.

Quel tarif ? Comptez 0,20€ ou 0,28€ la minute en fonction du pack choisi.

 

Pourquoi choisir Cityscoot ?

Plus de 200 salariés, tous en CDI, contribuent quotidiennement au projet. Cityscoot a pris la décision de salarier tous ses travailleurs afin d’optimiser les conditions de travail et l’esprit de l’entreprise et ne gère donc pas de free-lance.

En plus d’offrir de meilleures conditions de travail, pour se démarquer, Cityscoot travaille sur les caractéristiques techniques de ses scooters comme la capacité d’accélération et le confort. Les scooters, de la marque allemande Govecs, sont électriques et permettent donc de limiter la pollution en ville.

Cityscoot est avant tout une entreprise française.

 

 Comment la flotte est-elle gérée ?

Les scooters sont vérifiés tous les jours par les équipes d’inspection. Ils sont dotés d’un système de géolocalisation et les utilisateurs peuvent informer directement de toute dégradation. Cityscoot contrôle constamment et efficacement sa flotte de scooters. Les problèmes de dégradation restent donc marginaux.

Par ailleurs, des équipes de rechargement s’occupent de changer les batteries dès que besoin.

La flotte est ainsi très contrôlée et permet d’offrir à ses utilisateurs des scooters en très bon état.

 

Quels sont les objectifs de Cityscoot ?

Aujourd’hui, Cityscoot, c’est plus de 100 000 utilisateurs, plus de 10 000 locations par jour et près de 3 500 scooters à Paris.

Cityscoot va continuer à se développer, à innover et à améliorer son application et ses scooters pour atteindre une flotte de 10 000 scooters en 2019. L’entreprise compte renforcer sa présence dans les villes jouissant déjà de ses services (Paris et Nice), mais également assurer son expansion dans d’autres villes.

En résumé, Cityscoot, c’est avant tout un moyen de gagner du temps sur les trajets, de prendre du plaisir à se déplacer en ville et de donner une nouvelle idée de la liberté.

 

Envie de vous déplacer écologiquement à moindre coût ? N’hésitez plus, vous bénéficiez de 30 minutes gratuites en vous inscrivant ici.

William Lee, DEGEAD 1

Laisser un commentaire

Fermer le menu