L’émergence des séries haut-de-gamme

séries TV
séries TV

Elles occupent nos dimanches après-midis, nos heures de trou, nos soirées, bref, les séries télévisées sont devenues le passe-temps favori d’une grande partie de la population.
Des Experts à Grey’s Anatomy en passant par le fantastique Game of Thrones, l’historique Narcos et les plus comiques The Big Bang Theory et The Simpsons, il y en a pour tous les goûts et pour toutes les envies. À ceux qui prétendent que les séries sont une perte de temps, les fans répliqueront qu’elles permettent à la fois de se divertir, de se cultiver et de travailler l’anglais sans même bouger le petit doigt.

Les nouvelles séries, rendues facilement accessibles par le streaming, ont pullulé ces dernières années. Le phénomène s’est encore accéléré avec l’arrivée, il y a deux ans, de Netflix en France et de ses contenus originaux : Orange is The New Black, House of Cards, Jessica Jones, The Crown… La liste est longue et de qualité.

Les producteurs ont en effet compris les enjeux de cette industrie nouvelle génération et alloué des budgets colossaux en conséquence. Alors que les premières saisons de Game of Thrones coûtaient en moyenne 6 millions de dollars par épisode, chaque épisode de la 6e saison a bénéficié d’un budget de 10 millions de dollars, soit un coût total de plus de 100 millions de dollars ! Des moyens dignes d’un blockbuster hollywoodien, que l’on retrouve à travers la qualité des effets spéciaux, la diversité des lieux de tournage  et surtout ses scènes de batailles hors-du-commun. Netflix a quant à lui investi 200 millions de dollars dans ses six séries inspirées de l’univers Marvel.

On pourrait penser qu’Internet, via le streaming et le téléchargement illégal, fait perdre de l’argent au secteur, mais c’est aussi un véritable outil commercial pour promouvoir les séries par le biais notamment des réseaux sociaux.
Mieux encore, le système de vidéo à la demande permet à l’utilisateur de revenir en arrière, de revoir des épisodes, à son rythme : il modifie ainsi sa façon de consommer.

Ce changement de forme est loin d’être anodin : il modifie aussi le fond puisqu’il donne la possibilité aux réalisateurs de complexifier les scénarios, d’offrir une meilleure continuité à la narration.

Histoire de se mettre l’eau à la bouche - et parce que vous êtes désormais (presque) en vacances, voici trois séries qui méritent le détour :

Si tu aimes la science fiction :

sense8
Sense8, une série des sœurs Wachovski.

Sense8, c’est le dernier bijou des sœurs Wachowski (surtout connues pour la trilogie Matrix et V pour Vendetta). Huit personnes, réparties aux quatre coins du monde, se retrouvent soudain connectées sur les plans intellectuel, émotionnel et sensoriel, capables d‘intervenir dans leurs réalités respectives. De Berlin à Séoul, en passant par Reykjavik, Mexico, Nairobi, Mumbai ou encore San Francisco, c’est l’occasion de découvrir des endroits du monde rarement représentés dans le paysage audiovisuel. Eh oui, rien (ou presque) n’est tourné dans les studios. Un véritable casse-tête technique que les réalisateurs ont su relever avec brio.

Si tu es passionné d’enquêtes policières :

How to get away with murder
How to get away with murder

Et si tu te rêves aussi un peu avocat, alors How To Get Away With Murder est la série qu’il te faut regarder. Absolument. Intrigues bien ficelées, plots twists et rebondissements: tu seras servi.

Si tu es passionné de cocaïne (ou pas) :

narcos
narcos

Narcos nous plonge dans la Colombie des années 80, où la découverte de la cocaïne et l’émergence des narcotrafiquants – et tout particulièrement Pablo Escobar – va bouleverser à jamais le pays, le plongeant dans la violence et la corruption contre lesquels lutteront tant bien que mal deux américains, agents de la DEA, et les forces colombiennes.

La Plume te souhaite un bon binge watching !

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*