Dauphine Expo [#3] : Charles

Peulven

[Making of] En attendant la Dauphine Expo, proposée par le BDA en partenariat avec les Beaux Arts sur le campus de Paris Dauphine du 30 mars au 10 avril, la Plume te propose de découvrir les artistes exposés ! Retrouve-nous les mardis et dimanches jusqu’au lancement de l’exposition.

 Charles, la poésie des choses.

Souvent minérales mais jamais figées, les toiles et installations de Charles Le Hyaric ont déjà vu du pays. Du parc culturel de Rentilly à la galerie du Crous de Paris en passant même par un hôtel particulier de New York, les œuvres de ce diplômé de L’École Supérieure d’Arts Graphiques étudiant actuellement aux Beaux Arts rencontrent d’ores-et-déjà un certain succès.

La Sagesse des Abeilles
La Sagesse des Abeilles

 

 

Conceptuels, ses travaux résultent d’une créativité originale et féconde ; une imagination poétique qui apprivoise, transcende et enchante.

Quelque chose du Louvre
Quelque chose du Louvre

 

Dans un ton frisant parfois l’ironie, Charles utilise des média variés, des plus improbables (voir La Sagesse des Abeilles) aux plus conventionnels, mais ne quitte jamais sa graphie « brisée », irrégulière et lumineuse à la fois. Quelque part entre l’onirisme et une esthétique punk, Do-It-Yourself, sa création emprunte à la destruction et recrée le chaos magnifique de la nature.

Sédimentaire
Sédimentaire

 

 

L’artiste veut donner vie aux lieux ; et donne ainsi vie aux objets. Ses mélanges des genres et des matériaux, en étonnantes rencontres, les animent. Ils réactivent ainsi leur environnement, à l’image de son Peulven, entre décor massif et légèreté drapée.

Peulven
Peulven

 

Si son art, énigmatique, semble tout droit sorti d’une conception très personnelle du monde, une chose est sûre : dans la cour de Dauphine, Charles vous fera entrer dans son univers avant même que vous vous en rendiez compte !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*