Dauphine Microfinance à la conquête de la 7ème édition du challenge The RISE

En ce mois de novembre froid et laborieux, j’ai décidé de m’intéresser à un événement qui apporte de la chaleur et de la gaieté dans les cœurs : The Rise. Évènement solidaire porté par l’association Dauphine Microfinance, il aura lieu le 27 et 28 novembre prochains, au sein de notre université.

 

Sa promotion ayant débuté depuis 2013, il n’est pas impossible que vous ayez eu écho de The Rise, mais il se peut que vous n’ayez pas totalement saisi le concept. C’est pour cela que j’ai décidé de me rapprocher des membres de l’association, afin d’obtenir quelques détails.

 

The Rise, qu’est-ce que c’est ?

 

The RISE (Revolution Initiated by Students for Entrepreneurship) est un challenge organisé par Babyloan, entreprise sociale française, leader européen du crowdfunding de micro-crédit, à destination des associations étudiantes de Grandes Écoles & Universités.

 

Le principe : 2 jours de collecte de prêts solidaires sur les campus étudiants pour financer des micro-entrepreneurs. Il s’agit en effet d’un projet de développement participatif à taille humaine, basé sur le micro-crédit. Le micro-crédit, comme son nom l’indique, est un crédit d’une somme assez modeste, qui peut aider à développer des activités économiques aux quatre coins du globe.

 

Qui y participe ?

 

Des associations étudiantes qui représentent leur école ou université et qui organisent la collecte de prêts sur une cinquantaine de campus à travers toute la France.

 

The Rise, c’est pour qui ?

 

Ce challenge s’adresse à n’importe quelle personne qui souhaite soutenir les projets des micro-entrepreneurs qui seront dévoilés la semaine prochaine.

 

Cette année, et pour la première fois, ont été sollicitées les associations dauphinoises car certaines l’an dernier regrettaient de ne pas avoir pu soutenir de beaux projets. C’est pourquoi, davantage de prêts remboursables sur 6 mois seront proposés afin de s’adapter aux attentes des prêteurs.

 

Deuxième nouveauté, Dauphine Microfinance a également fait appel à la générosité des entreprises et des grands groupes, soucieux d’améliorer leur politique de “responsabilité sociale et environnementale”. Elles pourront prêter en échange d’une réduction d’impôts.

 

Et bien entendu, l’association compte sur la communauté dauphinoise, étudiants et professeurs, pour faire de Dauphine le campus le plus généreux. L’an dernier, nous avions fini 6ème en ayant récolté plus de 17 000 euros de prêts soit une quinzaine de projets financés !

 

The Rise, c’est par qui ?

 

The Rise est une initiative mise en place il y a 7 ans par Babyloan et en particulier son fondateur Arnaud Poissonnier, qui fut notamment invité à Dauphine en ce début d’année pour parler de Babyloan !

 

En tant que plateforme, cette dernière collabore avec les Instituts de Microfinance du monde entier. Les IMF, quant à eux, sont en relation directe avec les micro-entrepreneurs qu’ils sélectionnent sur la base de la viabilité du projet et leur capacité de remboursement. À noter que Babyloan travaille exclusivement avec des instituts partenaires qui font preuve d’éthique, de transparence et qui s’assurent de rembourser les prêts comme il se doit.

 

The Rise, les prochains défis à relever

 

Après avoir recueilli toutes ces informations auprès de l’équipe de DMF, j’ai réussi à me faire une idée du projet, de ses enjeux et des objectifs visés par ce dernier. Il m’a toutefois semblé nécessaire de souligner les limites qu’un évènement comme The Rise présente, pour pouvoir les surmonter dans le futur et rendre son impact plus décisif. Malheureusement, il est bien souvent difficile d’avoir un retour sur l’investissement qu’on a fait, ou sur la possible réussite (ou échec) du projet que l’on a directement financé. L’argent est bien évidemment restitué, mais il parait dommage de ne pas avoir ce suivi-là, en tout cas en France, chose qui sera peut-être améliorée par la suite. De plus, même s’il est vraiment minime, le risque de ne pas se faire rembourser peut exister, mais ce cas d’espèce n’a jamais été observé sur les prêts dauphinois et ne risque pas d’arriver, puisqu’un réel contrôle est exercé par les responsables de l’évènement.

 

En tout cas, mardi 27 et mercredi 28 novembre, n’oubliez pas de placer vos fonds pour participer à l’amélioration directe des conditions de vie d’une ou même plusieurs personnes.

 

TAHLIL Fatine,

co-rédigé avec AMIRI Jean-Christophe,

membre de DMF

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*