Do’ Tel Aviv, une nouvelle asso pleine d’ambition

Le début de l’année a vu naître une nouvelle association à Dauphine : Do’ Tel Aviv. Fondée par Jérémy Pinto et Benjamin Cohen-Aloro, tous deux dauphinois, cette asso souhaite faire découvrir Israël et sa richesse culturelle aux étudiants. Le concept existe déjà dans plusieurs grandes écoles comme  à Sciences Po ou HEC. Nous avons rencontré Jérémy et Benjamin pour en savoir plus sur ce projet innovant.

12842606_10208633246730759_1595732696_o

«Loin d’être une association à visée politique, communautaire ou religieuse, lasso a pour objectif de rassembler et non de diviser» 

Jérémy et Benjamin ne sen cachent pas, ils sont passionnés par la culture « à la fois orientale et occidentale », omniprésente en Israël. Le but de lasso est de mettre en avant une culture israélienne ouverte sur le monde et tournée vers la modernité, que les gens connaissent finalement peu. L’équipe de DoTel-Aviv souhaite notamment promouvoir le coté entrepreneurial de ce pays souvent désigné comme étant la « Startup Nation ». Les cofondateurs l’affirment : « loin d’être une association à visée politique, communautaire ou religieuse, lasso a pour objectif de rassembler et non de diviser ». Pour eux, la haine nait principalement de l’inconnu, et le rapprochement passe par la découverte de la culture de l’autre ; comme le souligne Benjamin et Jérémy » la culture ça se partage».

Quelles ambitions ?

Il s’agit d’organiser des évènements  autour du campus de Dauphine : afterwork-falafel, conférence annuelle sur les start-ups avec des invités de marque, ou encore concours de  matkot (jeu de raquette de plage très populaire en Israël, souvent désigné comme sport national).
Benjamin et Jeremy souhaitent également promouvoir l’art israélien : projection de films issus du cinéma israélien ou encore exposition de street art, très en vogue à Tel Aviv.
L’équipe aimerais aussi organiser une soirée annuelle digne des plus déjantées de Tel Aviv.
Enfin, un voyage en Israël pourrait être planifié en fin d’année. Au programme : visite de villes comme Tel Aviv et Jérusalem, rencontre avec des dirigeants de Start-up sur place, visite des locaux de Facebook et Google, camping dans le désert du Néguev avec des bédouins ou encore festivités de toutes sortes à Tel Aviv. Comme le précise les membres de l’association : « quoi de mieux pour connaitre un pays et sa culture que de s’y rendre ? ».

«Quoi de mieux pour connaitre un pays et sa culture que de s’y rendre ?» 

Do’ Tel Aviv recrute

Bien que Do’ Tel Aviv n’ait pas reçu l’aval de l’administration de Dauphine pour y être domiciliée, elle continue de se développer cette année et ses dirigeants comptent bien réitérer la demande l’année prochaine.
Enfin, pour les dirigeants, la clé du succès de cette association réside dans sa diversité.

Alors si tu veux découvrir une nouvelle culture,  n’hésite pas à les contacter sur leur page Facebook (Do’Tel Aviv) ou via leur site.



Capture d’écran 2016-03-11 à 22.39.26

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*