Le projet du Grand Paris pour les nuls

Le Grand Paris, la métropole du Grand Paris, le Grand Paris Express, l’Arc Express … Autant d’appellations qui nous embrouillent l’esprit et une question : qu’est-ce que le projet du Grand Paris ? En effet, alors que l’Ile-de-France connait depuis les années 1980 une explosion démographique, l’aménagement du territoire est devenu la solution aux problèmes de transport et de logement. Dans un contexte où les territoires se font concurrence pour attirer les entreprises, les hommes et les capitaux, le développement de la capitale française et de sa région est un enjeu aussi bien économique et politique que sociétal.

 Le Grand Paris : le projet  

Ayant fait l’objet de nombreuses tractations et révisions depuis son adoption en 2010 sous la présidence Sarkozy, le projet du Grand Paris peut être résumé en trois volets :

  • Le transport

L’objectif est triple : moderniser le réseau francilien existant, l’étendre et créer de nouvelles lignes. À l’origine, deux projets s’affrontaient. D’un coté, celui de Christian Blanc (secrétaire d’État de Nicolas Sarkozy chargé du Développement de la région capitale), qui consistait en la création d’un Réseau de transport public du Grand Paris reliant de nouveaux centres économiques en banlieues, aéroports, gare TGV et Paris. De l’autre lArc Express, soutenu par le Syndicat des transport d’Ile-de-France et le conseil régional d’Ile-de-France, dont l’objectif était la mise en place d’un métro automatique reliant les banlieues entre elles sans passer par Paris même.

La fusion des deux projets, en 2011, donne naissance au Grand Paris Express. Cette synthèse, propose entre autre, l’extension de la ligne 14, la liaison entre les aéroports de Paris et son centre et un métro de rocade. Selon la Société du Grand Paris, « À moyen terme, 90% des Franciliens habiteront à moins de 2km dune gare. Et le temps de transport quotidien, qui na cessé daugmenter, redeviendra raisonnable ».

  • Le logement

Face à la croissance démographique des franciliens, difficile de pouvoir loger tout le monde à des prix raisonnables. Alors qu’on devrait construire 70 000 logements par an pour répondre à cette contrainte démographique, seuls 35 000 sont construits. Résultat, le prix de l’immobilier flambe et les franciliens doivent s’éloigner de Paris. L’objectif du Grand Paris est ainsi d’impulser une quarantaine d’opérations d’aménagements, principalement dans la banlieue proche de Paris dans des villes comme Gennevilliers (92) ou Villejuif (94).

  • La gouvernance

Alors que Paris est la seule métropole de France à ne pas avoir de communauté urbaine, le projet prévoit la création de la Métropole du Grand Paris. Elle rassemblera Paris et sa petite couronne et remplacera les anciennes communautés d’agglomération. À sa charge le logement, la réduction des inégalités entre les personnes et les territoires ou encore la réflexion autour de futurs projets (par exemple, l’avenir du quartier d’affaire de La Défense).

Passé ces trois grands volets, le Grand Paris s’attache à développer économiquement ses territoires, à travers entre autres, la redynamisation des pôles de compétitivité franciliens.  Le projet a donc des objectifs bien précis. D’abord, l’attractivité du territoire avec notamment la perception de Paris dans le monde (liaisons aéroports internationaux/Paris facilitées), puis la modernisation de la capitale (dans une optique de développement durable). Mais aussi la baisse des inégalités entre la capitale et sa banlieue, l’Est et l’Ouest, les pauvres et les riches …

plan-grand-paris-express1

Le Grand Paris : lactualité

La métropole du Grand Paris sera mise en place dès le 1er janvier 2016. Elle pourra d’ores-et-déjà s’attaquer au problème du logement.  Le Grand Paris Express sera mis en chantier entre 2017 et 2019 et devrait être opérationnel dans sa globalité à l’horizon 2030.  Niveau politique, le gouvernement a pleinement pris en charge le projet. Le Conseil des ministres s’est déjà réuni en octobre 2014 pour définir les principaux objectifs, les ministres se regrouperont  de nouveau cet été pour traiter en profondeur de l’aspect social, énergétique, culturel et sportif.

Vous l’aurez compris, le projet du Grand Paris est bien enclenché et s’inscrit sur le long terme. Ce projet fait et fera face à de nombreux obstacles : coûts, délais, problèmes administratifs, problème relatifs à de gros travaux, oppositions idéologiques, etc. Pourtant, il paraît nécessaire pour nos autorités de s’engager dans des réformes structurelles de modernisation. En effet, la région parisienne assure 30% de la richesse nationale française, une richesse alimentant tout le système de redistribution national. Au-delà des considérations nationales, Paris fait encore partie des villes-monde pesant dans le paysage économique, politique et touristique international. Son dynamisme, son émergence et sa modernisation sont l’une des clefs de la prospérité française. La conclusion est ainsi sans appel pour l’économiste Pierre Veltz, « affaiblir Paris, ce nest pas renforcer la Province, cest affaiblir la France ».

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*