ÉVÉNEMENTS SPORTIFS MARQUANTS DE L’ANNÉE 2014

La Coupe du monde de football au Brésil, événement le plus regardé et le plus commenté dans le monde cette année (30 milliards de téléspectateurs en audience cumulée et 672 millions de tweets), est incontestablement l’événement sportif de 2014. Une Coupe du monde de foot et pas n’importe où : au Brésil, terre footballistique par excellence.

Passons outre les problèmes socio-économiques qui ont émaillé l’avant-Coupe du monde (coût financier exorbitant, corruption, manifestations, retards dans la construction des stades, etc.) pour nous concentrer  sur son aspect purement sportif. Rappelons plutôt les bons moments que nous a procuré l’équipe de France lors de ce Mondial : la belle victoire en ouverture contre le Honduras (3-0), la démonstration contre la Suisse lors du deuxième match (5-2), la qualification à l’arrachée en huitièmes de finale contre le Nigeria (2-0), et enfin l’élimination par la grande porte en quarts de finale par le futur champion du monde : l’Allemagne (1-0). Équipe la plus régulière tout au long de la Coupe, l’Allemagne aura tiré sa force de son collectif et non de quelques individualités, contrairement au Brésil de Neymar ou des Pays-Bas de Robben. La demi-finale en fut une parfaite illustration : face à un Brésil privé de son joueur vedette et de son capitaine, la Mannschaft a démontré sa maîtrise du jeu, en infligeant à la Seleçao l’une des défaites les plus cinglantes de son histoire (7-1).  Elle finit par brandir la quatrième Coupe du monde son histoire en battant l’équipe d’Argentine (1-0) et le ballon d’or de l’époque, Lionel Messi.

ju1

Les Jeux Olympiques d’hiver à Sotchi (Russie) ont également marqué l’année sportive. Malgré les évènements extra-sportifs qui ont fait polémiques (menace d’un boycott, coût pharaonique, problèmes de sécurité, etc.), cette quinzaine olympique n’en fut pas moins mémorable. L’équipe de France fut admirable, battant son record de médailles (15 dont 4 en or). Un homme aura surtout retenu l’attention : Martin Fourcade, biathlète ayant remporté deux médailles d’or et une d’argent lors de cette olympiade. Grâce à cette performance, il est devenu le premier français à décrocher deux titres olympiques lors d’une même édition des JO depuis Jean-Claude Killy à Grenoble en 1968 et le sportif français le plus médaillé  des Jeux d’hiver, avec quatre médailles (1 aux JO de Vancouver en 2010 et 3 aux JO de Sotchi en 2014).

Par ailleurs, comment passer à côté du triplé français historique en skicross ? Que rêver de mieux qu’un podium 100% français, sur fond de Marseillaise ? Ce moment restera incontestablement dans l’histoire olympique, l’équipe de France n’ayant jamais réalisé un tel triplé aux JO d’hiver.

ju2

Quant à la finale de la Coupe Davis de tennis entre la France et la Suisse, elle aura surtout été un événement sportif majeur en France. Après un parcours remarquable (victoires face à l’Australie, l’Allemagne et la République Tchèque), l’équipe de France retrouvait, en finale à Lille, la redoutable équipe de Suisse, composée de Stanislas Wawrinka (n°4  mondial) et Roger Federer (n°2 mondial). Dès le premier jour, devant plus de 27 000 spectateurs (nouveau record d’affluence pour une rencontre de Coupe Davis), Wawrinka battait Tsonga, puis Monfils remettait les deux équipes à égalité grâce à son éclatante victoire en trois sets contre Federer. Le deuxième jour, la paire suisse formée de Wawrinka et Federer remportait assez facilement le double face à Gasquet et Benneteau. Enfin, le troisième jour, Federer apportait le point décisif à la Suisse grâce à sa victoire contre Gasquet et permettait à son pays de remporter la première Coupe Davis de son histoire.

Se faisant, après avoir glané 17 titres du Grand Chelem et une médaille d’or aux Jeux Olympiques en double,  Roger Federer rentre un peu plus dans l’histoire. Les Français, eux, perdent leur troisième finale consécutive de Coupe Davis , après 2002 et 2010.

ju3

D’autres résultats sportifs resteront incontestablement gravés dans nos mémoires :

  • le record du monde du saut à la perche battu par Renaud Lavillenie (6,16 m) ;
  • les deux Français sur le podium du Tour de France (Jean-Christophe Péraud 2ème et Thibaut Pinot 3ème) ;
  • le troisième titre de champion d’Europe pour l’équipe de France de handball ;
  • la médaille de bronze des basketteurs français lors de la Coupe du monde (première médaille de son histoire en Coupe du monde) ;
  • le septième titre mondial de Teddy Riner aux Championnats du monde de judo (record absolu tous sexes confondus) ;
  • les trois médailles d’or et les deux records du monde de Florent Manaudou lors des championnats du monde de natation en petit bassin ;
  • le titre de championne du monde de cyclisme sur route de Pauline Ferrand-Prévot (première française à gagner ce titre depuis Jeannie Longo il y a 19 ans) ;
  • le record de médailles rapportées par l’équipe de France d’athlétisme lors des championnats d’Europe (23, dont 9 en or) ;
  • le Real Madrid qui remporte sa dixième Ligue des Champions en foot ;
  • Rafael Nadal qui remporte Roland-Garros pour la neuvième fois.
  • le doublé Championnat de France-Coupe d’Europe du RC Toulon en rugby ;
  • les Jeux équestres mondiaux organisés pour la première fois en France ;

Autant de rebondissements qui ont animé la vie sportive durant un an, qui, on l’espère, se poursuivront en 2015.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*