Mondial 2018 de football: vers une victoire française ?

L’évènement sportif réunissant 32 équipes, des centaines de millions de téléspectateurs et qui va animer de nombreux débats dans les semaines à venir approche à grands pas. La dernière rencontre avait réuni plus d’un milliard de téléspectateurs. Pour 22 joueurs sur le terrain, l’audience est tout de même conséquente. Cela reste quand même mieux que le dernier amphi de droit du patrimoine qui avait réuni pas moins de 19 personnes ! Oui, nous avons pris la peine de compter le nombre de valeureux étudiants présents (même si la tâche n’était pas bien longue). A quelques semaines de l’évènement, l’impatience est palpable !

Pour les deux ou trois ermites qui n’auraient pas compris le sujet de cet article, et qui vivent reclus du monde actuel tels des Amish, il est question ici de la coupe du monde de football qui va avoir lieu en Russie cet été. Les toutes meilleures équipes s’affronteront dans 12 stades au cours de 62 rencontres. Les favoris sont présents mais on peut remarquer de grands absents comme l’Italie, les Pays-Bas, le Pays de Galles, le Cameroun et la Côte d’Ivoire, même s’il  faut bien avouer que la non qualification de l’Italie n’a pas ému la France. Avec la finale de 2006, ce n’est que partie remise. Comme quoi, ce que l’on appelle le « karma » existe bel et bien.

Après la déception de l’euro 2016, la coupe du monde est l’occasion rêvée de prendre une revanche. On ne reviendra pas sur ce douloureux souvenir, l’impression d’un match volé a été suffisamment dure à oublier. Mais malgré cette défaite, l’équipe de France donne l’impression d’avoir pris du galon depuis quelques années. En effet, les observateurs s’accordent pour dire que l’émergence de stars françaises, notamment en attaque, fait de notre nation un sérieux prétendant pour la victoire finale. De plus, avoir une éventuelle deuxième étoile sur le maillot de l’équipe de France n’est pas comparable avec le titre de champion d’Europe. Pour notre génération, qui a été contrainte de regarder à postériori l’exploit des bleus en 98, la victoire représenterait une consécration.

Enfin, ne nous emballons pas trop vite. Surtout suite à la prestation de la France contre la Colombie qui s’est soldée par une défaite. Le manque d’envie de l’équipe était tout simplement aberrant. Seulement, un parcours sportif, aussi glorieux soit-il, est ponctué par des défaites et des déceptions. On peut se rappeler par exemple la jeune équipe d’Allemagne qui avait fait match nul contre la Pologne en match de préparation pour la coupe du monde, juste avant de la gagner. Il ne nous reste plus qu’à espérer que les bleus, qui se cherchent encore des leaders, aient le même parcours. Mais avant toute chose, c’est l’équipe qui doit répondre présent. En effet, les 23 devront être prêts car, comme l’a dit notre zizou, au fond, « Les performances individuelles, ce n’est pas le plus important. On gagne et on perd en équipe. ».

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*