Nous avons testé pour vous… les vacances

Ça y est ! C’est les vacances ! L’année à Dauphine est terminée et pour certains l’expérience dauphinoise s’achève ! Pour d’autres, il reste l’étape des rattrapages mais tout le monde ne pense qu’au soleil, aux vacances « chill » » avec ses potes ou en famille, ou encore les jobs d’été et autres stages.

On dit que toutes les bonnes choses ont une fin, mais heureusement, les mauvaises aussi ! La Plume revient sur ce  qui ne va vraiment pas te manquer en quittant Dauphine :

Le CROUS :

Impossible de parler de Dauphine sans évoquer le CROUS ! Il est vrai qu’un déjeuner à la cantine universitaire, de temps en temps, ça fait plaisir ; mais on ne va pas se mentir, ce n’est pas non plus la folie en terme de qualité de repas. Alors maintenant que tu es en vacances, en train de siroter un cocktail au bord de la piscine, la queue pour les frites te paraît bien loin, et c’est pas plus mal comme ça !

Charenton :

Le bout de ligne 8 ou tout simplement du monde pour une grande majorité des dauphinois, déjà, ça ne fait pas du tout rêver. Mais si ce nom te donne des nausées, c’est surtout que c’est là-bas que tu as failli perdre connaissance en découvrant le sujet de microéconomie.Ne t’en fais pas tout ça c’est derrière toi maintenant que tes partiels sont terminés ! Ce hangar ne va vraiment manquer à personne et c’est soulagé que l’on peut lui dire au revoir en attendant l’année prochaine !

Les cours, tout simplement :

Il y a sans doute parmi nos lecteurs des gens passionnés par certaines matières enseignées mais globalement, la majorité des dauphinois traîne les pieds pour aller en cours. Tu passes le cours entier à espérer que le prof finisse son cours en avance pour chopper le métro plus vite, ou encore à penser à la note minimum que tu dois avoir au partiel pour valider la matière. Il en va de même pour les amphis, ceux auxquels tu ne vas jamais en te disant que « le prochain semestre j’irai à tous les cours en amphi » alors que tu sais au fond de toi que c’est juste de la « poudre de perlimpinpin » comme diraient certains. C’est pour toutes ces petites choses que les cours ne vont pas te manquer, parce qu’après tout, on préfère sortir sur la plage que de réfléchir à des TMS.

Dessin par Julie Varisellaz

 

 

Même si en tant qu’étudiant, on répète sans arrêt que Dauphine c’est nul et qu’on a juste envie de partir, on sait que la fac va nous manquer pendant la période estivale et qu’au fond de nous, on est triste de la quitter, même pour quelques mois.

Le CROUS

Tu pourras chercher autant que tu veux pendant l’été, trouver un repas complet et équilibré pour seulement 3,25€ s’annonce laborieux… Et n’oublions pas le CROUS express pour se faire plaisir quand on n’a que 15 minutes de pause le midi, ni la cafétéria pour une viennoiserie ou un café digne de ce nom !

Pour perdre toutes ces calories on a, en plus, accès à d’innombrables sports très variés, ainsi qu’à une salle de musculation très bien équipée et ses coaches à votre disposition. Le tout pour 70€ l’année, que demande le peuple?

La vie étudiante

Certes, Dauphine c’est la micro, la compta, les stats… mais Dauphine c’est aussi les voyages d’Evasion, la Course Contre le Cancer, les Journées africaines, les Dauphine Art Days et bien d’autres évènements – comme le concours d’écriture de La Plume par exemple ! Nous avons la chance d’avoir une vie associative très développée alors quand vient l’été, la vie nous semble un peu plus morne et ralentie. Alors même si nous rêvons tous de vacances et d’un peu de liberté après le passage obligé à Charenton, nous avons aussi hâte de retrouver ce dynamisme dauphinois dès septembre !

La Plume

Comment parler des aspects agréables de la vie à Dauphine sans évoquer notre belle association ?

La rédaction d’articles, l’élaboration de la mise en page du numéro en cours… même la distribution dans le hall à 8h du matin nous manqueront ! Parce que La Plume c’est avant tout un projet qui nous tient à cœur et que partageons avec une joie immense avec vous, nos lecteurs. Et c’est avec enthousiasme que nous nous surpassons pour vous satisfaire en vous offrant un travail de qualité. Et bien que chaque numéro papier qui sort nous demande à tous beaucoup de temps et d’investissement, c’est avec plaisir que nous faisons de notre mieux ! Parce qu’en toute honnêteté, entre écrire un article à propos du dernier événement à Dauphine et faire le dossier n°18 de macro, le choix est vite fait !

 

Finir cet article sans vous adresser quelques mots de remerciements n’aurait guère de sens, car nous écrivons pour être lus alors :

Pour l’ensemble de La Plume, ce qui va le plus nous manquer, c’est vous.  Vous qui lisez cet article. Toi lecteur assidu du site, ou encore toi, qui prend ton numéro papier que nos membres distribuent le matin. Chers lecteurs, vous allez nous manquer. On voulait vous remercier du fond du cœur, car sans vous, notre association n’aurait jamais vu le jour. C’est pour vous, que nous menons notre projet, que nous nous engageons et nous espérons avoir été à la hauteur cette année encore. C’est avec un peu de tristesse que nous vous quittons avec ce dernier article, mais c’est pour mieux vous retrouver l’année prochaine. Alors ne nous oubliez pas, car La Plume revient dès septembre, et toujours aussi investie !

Passez de bonnes vacances <3

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*