Le professeur VS l’étudiant Dauphinois

Alors oui, les Dauphinois peuvent être séparés selon leur appartenance ou non à une asso mais c’est à une autre dichotomie que La Plume veut aujourd’hui s’attaquer : professeurs VS étudiants. Et quoi de mieux que de faire appel aux principaux concernés pour en parler? Sans plus attendre voici les confidences recueillies auprès de Mme Dupont, professeure de droit privé et Léo, étudiant en DEGEAD 2, au sein de divers endroits phares de l’université. Toute ressemblance avec des personnes réelles est, évidemment, fortuite.

L’Amphi 8

« Ahhh l’amphi Edgar Faure, ses marches, son matériel audio et vidéo - toujours en état de fonctionnement bien sûr - et son estrade sont les témoins de mes meilleurs moments de gloire. Une ou deux petites blagues, l’auditoire est conquis et il en redemande. Quel beau métier nous faisons. »

« Zzzzzzz. »

Le Crous

« Une légende raconte qu’une fois il n’y avait pas de queue au stand des pâtes et pizzas à 13h. Comme je n’ai pas connu ce moment de félicitée, je prends souvent un Crous express pour ne pas trop attendre. »

« Un éventail de choix et une qualité indéniable sans y laisser mon salaire. J’en suis comblée. D’autant que je dispose toujours d’une place assise. »

La salle de sport

« Bien pratique pour garder la forme tout en optimisant son temps à la faculté. »

« Pas le temps de niaiser, si je veux pécho à la DauphEnd, le taff commence maintenant ». [D’après une étude, 68 % des étudiants possédant une carte d’accès à la salle n’y mettraient, en moyenne, les pieds que deux fois par an ndlr.]

Charenton (ou n’importe quel autre endroit où tu passes tes partiels, on n’est pas trop restrictifs)

« C’est un peu une semaine sans : sans sommeil, sans toilettes et sans grands résultats. Mais on s’y fait, et puis c’est archi fun de revenir Porte-Dauphine quand tous tes potes se dorent la pilule loin d’ici. »

« On ne va pas se mentir, j’aime bien les interroger sur un cas pratique particulièrement retors même si la correction est un peu moins amusante. Après, il ne faut pas non plus trop se plaindre, tout le monde sait qu’un 8 chez nous vaut un 12 ailleurs. C’est le prix de l’excellence jeunes gens. »

En lisant les articles de La Plume trois fois par semaine

« Vraiment sympa »

Parce que oui, votre journal étudiant préféré met tout le monde d’accord. Bonne rentrée à tous ! Cette période marque le retour des trois articles par semaine sur notre site et de nos numéros papiers distribués gratuitement au cours de l’année dans l’université alors : RESTEZ CONNECTES.


 

anepasmanquercettesemaine

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*