PSL: entretien avec Uni Dauphine

L’Uni Dauphine est une association de représentation étudiante qui a vocation à porter la voix des Dauphinois au sein des conseils départementaux (LSO, MSO, MIDO) et centraux (CA et CFVU) par l’intermédiaire des 10 élus Uni Dauphine. Depuis décembre 2017, nous avons 7 élus au conseil académique, faisant de nous la deuxième force politique étudiante de PSL. La mission de l’UNI Dauphine est avant tout d’assister, écouter et défendre les projets des Dauphinois. Nous essayons à chaque fois de faire émerger les solutions les plus efficaces, les plus justes et les plus novatrices qui soient, le tout dans le seul objectif d’améliorer au quotidien les conditions de vie des Dauphinois.

 

Comment caractérisez-vous les liens entre Dauphine et PSL ? Que peuvent-ils s’apporter réciproquement ?

 

Laurent Batsch a été l’un des premiers instigateurs de PSL. Dauphine a été leader dans la construction de PSL de par son leadership dans le projet, et grâce à son nombre d’étudiants qui permettait à PSL d’acquérir une taille critique pour exister sur la scène internationale. Les étudiants dauphinois représentent la moitié des étudiants de PSL. Dauphine a donc un rôle primordial à jouer dans PSL. De plus, PSL peut apporter à Dauphine une meilleure visibilité sur la scène internationale, et notamment des places en échange dans des universités étrangères prestigieuses. Nous pensons que PSL doit être au service des établissements membres de PSL, et non l’inverse, car cela risque de constituer un frein au développement de chaque membre de PSL.

 

Comment jugez-vous la perception des étudiants vis-à-vis de ce groupement d’établissement ?

 

Aujourd’hui, les étudiants ne connaissent pas vraiment cette Université PSL, ils la perçoivent comme une superstructure au-dessus de Dauphine. À l’exception de certaines filières de Dauphine qui accueillent au sein de leurs cours des étudiants de PSL, la majorité des étudiants considèrent que PSL ne joue aucun rôle dans leur scolarité et ils n’attendent rien de celle-ci. Cette vision est encore plus vraie dans certaines écoles d’ingénieurs de PSL qui regardent PSL avec méfiance. Ces écoles sont des institutions prestigieuses, qui ont déjà un réseau d’anciens très développé, et une réputation faite. Pour l’instant, le partage des installations sportives des établissements de PSL semble être la réalisation concrète la plus appréciée de PSL !

 

Quelles sont vos inquiétudes à propos de l’Université PSL ?

 

L’Université PSL ne doit pas devenir une superstructure administrative qui freine le développement et les innovations dauphinoises. Notre université Paris-Dauphine a toujours su s’affranchir des cadres classiques pour inventer un nouveau modèle (première université à introduire une sélection, parcours pluridisciplinaire), Dauphine doit garder intact sa liberté de mener des projets innovants. Le fonctionnement de PSL pose également des questions, les conseils de PSL sont peu représentatifs, beaucoup de personnes sont nommés, et les étudiants sont très faiblement représentés (2 étudiants pour 18 000 étudiants au CA !). Nous serons particulièrement vigilants à la place accordée aux représentants des étudiants dans les nouveaux statuts de PSL qui sont en cours d’écriture.

 

Quelles sont vos mesures prioritaires concernant l’Université PSL ?

 

L’Uni Dauphine, sous l’égide de la liste Unis pour l’excellence de PSL, est devenu la deuxième force politique au sein de PSL. Nous avons obtenu 7 sièges sur 24. Nous pourrons ainsi défendre les intérêts des Dauphinois mais aussi ceux des étudiants des autres établissements, car nous avons voulu faire des listes inter-établissements pour faire vivre la diversité des établissements au sein des conseils de PSL. Tout d’abord, nous souhaitons une meilleure représentativité étudiante au sein des instances de PSL, les étudiants sont très peu représentés actuellement. Nous avons trois axes dans notre programme : l’international, la vie associative, et la circulation étudiante

  • Accroître le nombre de places en échange à l’étranger. PSL doit être un levier pour acquérir une meilleure visibilité à l’international, pour favoriser des échanges avec des universités étrangères prestigieuses.
  • Soutenir la vie associative par : la mise en place d’une commission « initiatives » avec des élus étudiants.
  • Favoriser le sport en mutualisant les installations sportives, et en créant des équipes sportives PSL de haut niveau.
  • Favoriser la circulation étudiante au sein de PSL en renforçant la possibilité de suivre des cours diplômants et non diplômants dans les autres établissements
  •  Favoriser le développement du réseau PSL alumni

 

Quel futur pour les étudiants dauphinois dans la mise en place de PSL ?

 

PSL doit être conçue pour les étudiants, et non dans une simple logique (discutable) de regroupement d’universités, d’écoles pour réduire les coûts ou figurer dans les classements internationaux. Il est primordial de conserver la spécificité historique de ses établissements membres. Aujourd’hui, la force de Dauphine, des Mines, de l’ESPCI, etc résulte dans la valeur de ses diplômes. Les recruteurs savent ce que vaut un Dauphinois. Or, demain, si tous les diplômes sont fondus sous une même étiquette, les recruteurs perdent en visibilité, et cela risque de produire un effet néfaste sur l’employabilité des étudiants. Ainsi nous aimerions qu’un étudiant Dauphinois ait la possibilité de suivre des cours en fonction de ses goûts dans d’autres établissements de PSL, qu’il puisse partir grâce au réseau que PSL développe à l’international dans des universités partenaires prestigieuses, tout en bénéficiant de la spécificité et de la renommée de Dauphine.

 

Pour résumer, PSL pour vous en un mot ?

 

Notre vision de PSL : PSL doit devenir un pôle d’excellence dans l’enseignement français, mais en gardant la spécificité des établissements, c’est-à-dire que nous refusons toute logique de fusion.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*