Un tour d’Europe en train : le pass Interrail

Amsterdam, Berlin, Prague, Bratislava, Vienne, Budapest et Lubjana. Voici les 7 villes que j’ai visitées au cours du mois de juillet 2017. Un voyage très enrichissant dont je vais essayer de vous rendre compte dans les grandes lignes.

Tout d’abord, un petit point pratique : comment ai-je voyagé ? Comme le titre l’indique, j’ai visité l’Europe en train et plus précisément avec un pass Interrail. Le pass Interrail permet de prendre tous les trains des différents pays de l’Union Européenne. Il existe plusieurs formats, la période de validité allant de 15 jours à 1 mois. Mon ticket me permettait de voyager 7 jours sur une période d’un mois, c’est-à-dire que je pouvais prendre autant de trains que je voulais en un jour, 7 fois durant le mois de juillet. Ce billet m’a coûté 230 euros, mais petit détail intéressant, il y a une réduction de 15% sur l’achat du pass en ce moment et ce jusqu’en avril/mai. Cependant il faut prévoir des frais de réservation. En effet, certains trajets sont très demandés, j’ai par exemple dû réserver une place pour le trajet Berlin - Prague. Une fois que vous avez commandé votre billet, vous pouvez planifier votre trajet et réserver tous vos trains en amont, histoire de ne pas avoir à se demander le matin d’un départ : « est-ce que je vais pouvoir monter dans le train aujourd’hui ? ». Si vous voyagez en groupe, je vous recommande de réserver à l’avance vos trains. Si vous voyagez seul ou à 2 vous n’aurez normalement pas besoin de réserver. Chose à noter, pour certains trajets la réservation est obligatoire. De même, vous allez être contrôlés dans tous vos trains, il ne vaut mieux pas essayer de frauder si votre pass est périmé ou bien si vous avez utilisé tous les jours de transport de votre pass.

Maintenant attaquons la partie plus fun de l’article : le voyage en lui-même. Je ne vais pas décrire les nombreuses expériences et rencontres que j’ai pu faire en 1 mois tant la liste est longue. Ce genre de voyage est l’occasion unique, je pense, de mêler à la fois tourisme et fête. Pour synthétiser tout ça, je vais vous parler des 3 villes que j’ai préférées pendant mon voyage : Berlin, Prague et Budapest.

La Porte de Brandebourg

Commençons par Berlin. J’ai passé 7 jours à Berlin et j’ai logé chez des amis français et allemands. J’ai beaucoup aimé l’ambiance berlinoise. C’est une grande ville qui, malgré les dommages de la Seconde Guerre mondiale, conserve des bâtiments historiques. Le parlement, la Porte de Brandebourg, l’île aux Musées sont des passages obligés. Par ailleurs, il y a beaucoup de parcs sympas, mon préféré étant Mauerpark où tous les dimanches se tient une grande brocante. On y trouve aussi de nombreux stands de nourriture diversifiés et beaucoup de petits groupes de musique donnent des concerts en plein air. Le Kreuzeberg, un quartier dans le sud de Berlin, est également un coin agréable où se balader, où l’on peut admirer de nombreuses œuvres de « street art ». Au niveau des sorties nocturnes, c’est peut-être la meilleure ville d’Europe : la pinte est à environ 4 euros dans les bars, et les nombreuses boîtes de nuit raviront les amateurs de techno, même s’il est difficile de passer le cap du videur. Autre bon plan, prendre une caisse de bières en supermarché à 1 euro le litre et se poser dans un des nombreux parcs de Berlin avec un peu de musique. Pas la peine de prévoir un budget taxi/Uber, le réseau de transport nocturne berlinois est incroyable comparé à celui de Paris : entre trains et bus de nuit toutes les 10-15 minutes les vendredis et samedis soir, vous pourrez rentrer chez vous sans problème.

 

Prague

Prague est une ville radicalement différente de Berlin, bien plus petite et médiévale. Tout le centre de la ville, où très peu de voitures circulent, peut se faire à pieds. La ville est charmante avec ses rues pavées, ses grandes rues bordées par de grands bâtiments historiques et ses petites ruelles sinueuses similaires au dédale vénitien. Le fleuve Vitava coupe la ville en deux et, depuis le pont Charles, on a un beau panorama sur le grand Château de Prague, le fleuve et les églises de la ville. Bref, Prague est une ville riche en histoire. Je vous conseille de suivre une visite guidée proposée par l’un des nombreux guides pour moins de 10 euros. La vie nocturne n’est pas en reste non plus, entre clubs, bars dansants, bars à vin et bars tout court, il y a l’embarras du choix. L’alcool y est très bon marché : entre 1 et 3 euros pour une pinte, des cocktails autour de 5 euros et l’entrée en boîte gratuite ou peu cher. Pas de problème pour rentrer chez soi à Prague non plus : la ville est assez petite pour rentrer à pieds.

Bains Thermaux Széchenyi

Enfin, Budapest est un peu un mélange entre Berlin et Prague : Berlin pour la taille et Prague pour l’aspect historique de la ville. Tout comme Prague, un grand fleuve, le Danube, sépare la ville en 2 parties : Buda et Pest. Buda est la partie plus riche et résidentielle de la ville avec notamment le Palais Royal et l’église Mathias avec sa toiture d’ardoises colorées. Pest est la partie la plus grande de la ville. Elle mélange sites touristiques, avec la basilique Saint-Etienne ou le parlement, et lieux de divertissement tels que les fameux « ruin bars » dans le quartier juif et les bains thermaux. Les « ruin bars » sont des bars dans de vieux bâtiments qui n’ont pas été rénovés depuis la chute du communisme en Hongrie en 1989 – 1990. L’ambiance est surréaliste, entre club et bar. Je vous recommande particulièrement le Szimpla, le plus connu des « ruin bars » pour son ambiance, ses décors et sa population très hétérogène. Pour les bains thermaux, les meilleurs sont pour moi les Thermes Széchenyi : il y a une quinzaine de piscines pour autant de températures différentes, certaines sont en plein air, d’autres à l’intérieur. Vous pourrez aussi vous détendre dans un hamam ou un sauna ou encore jouer aux échecs si vous amenez vos pièces.

J’espère que cet article vous aura été utile et vous aura donné envie de voyager dans l’une de ces trois villes. Il ne vous reste plus qu’à motiver vos amis pour partir en Interrail cet été, je vous promets une expérience inoubliable.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*