L’heure de la guerre

« Notre mission est d’offrir quelque chose que vous ignoriez vouloir et dont vous ne pouvez plus vous passer une fois que vous l’avez ». Ces paroles de Tim Cook, directeur général d’Apple, à NBC sonnent presque comme un avertissement. Mais voilà, tout porte à croire que le prochain produit que nous ignorons vouloir n’est pas si révolutionnaire. Cette déclaration mérite une explication. En juin dernier, Apple a déposé une demande d’enregistrement de marque dans plusieurs pays, le Japon, le Mexique et la Russie sont concernés. Ce nom n’est autre que « iWatch ». Oui, la prochaine technologie supposée nous faire rêver est une montre connectée. En 2004 pourtant, Microsoft met en vente l’imprononçable « Swatch Smart Watch », aussi appelé Paparazzi, qui restera totalement dans l’ombre. Ce gadget a déjà de belles fonctionnalités, affichage des nouvelles et de la météo locale entre autre. Un gadget de presque dix ans. A partir de 2005, Apple sort un nouvel « Ipod nano » par an jusqu’à la sixième génération, nous sommes alors en 2010 et cette dernière révolution ressemble à une montre. Notre accéléromètre au poignet, nous répondons fièrement aux personnes qui nous demandent l’heure.

2012, Samsung et Apple sont montés au front, une guerre des brevets encouragée par des bénéfices records. Alors que les deux géants perdent du temps et de l’argent dans leur bataille judiciaire, Google innove dans le domaine du « e-gear ». On parle tablette et « smart phone », tout est dans le bluff. De l’argent circule, chacun mise secrètement, et sur le même cheval. La montre connectée attise les convoitises et la presse du monde entier fait état des rumeurs hasardeuses. L’écran incurvé semble être l’exclusivité que l’ensemble des marques revendiquent. Toute la concurrence est de la partie, même Microsoft veut rempiler mais sans son partenaire Swatch. Toshiba travail sur un prototype bien avancé et l’italien « i’m Watch » prétend vendre la « première montre vraiment intelligente au monde ». Sony est déjà installé sur le marché avec sa « SmartWatch » et tente de se frayer un chemin entre la « Cookoo Watch », la « Metawatch » et la prometteuse « Pebble Smartwatch ». C’est à celui dont le nom percera le premier.

Que de marques, que de produits, mais l’heure du choix n’est toujours pas arrivée. Une chose reste déterminante pour l’avenir de ce produit, les deux géants n’ont pas encore abattu leurs cartes et cela laisse du temps au client. Très récemment, Samsung a dévoilé sa « Galaxy Gear » déjà bien en deçà des attentes tout en promettant de sortir une nouvelle version dans moins de six mois. Coup d’essai. Cette dernière a-t-elle voulu garder de l’innovation en stock pour imiter le modèle Apple ? L’actuelle capacité de création de Samsung va dans ce sens. L’entreprise aurait raison de ne pas se lancer dans cette nouvelle bataille, l’offre est croissante avec un marché saturé alors même que la demande n’est pas au rendez-vous. Le coréen peut par ailleurs compter sur l’innovation de Google qui développe toujours sous Android et ainsi renforce une alliance involontaire et attractive pour le consommateur. Apple est peut-être pour la première fois en retard. Sortir un nouveau produit de ce type a-t-il encore du sens ? Il est difficile d’imaginer que cette « iWatch » sera si réussie qu’elle fera l’unanimité mais l’américain arrive à créer la surprise en changeant la couleur de son « Iphone » donc rien n’est moins sûr. Les dernières prévisions en date annoncent une « iWatch » en juin prochain, la fin d’une course contre la montre ?

iwatch_concept_montre_connectee

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*