Cielo Drive casse la baraque avec Deafening Silence

De gauche à droite : Cédric, Valentin, Alban et Pierre

Aujourd’hui sort le premier opus de Cielo Drive, groupe de quatre musiciens dont deux étudiants de Dauphine. Mêlant rock stoner et alternatif, Deafening Silence est un album percutant, hypnotique, produit avec une maîtrise impressionnante. Nous avons interviewé Valentin, chanteur et guitariste, étudiant en M2 Management des Organisations Culturelles.

cielo-finale

Comment vous êtes-vous rencontrés ?

Il paraît que la phrase «on s’est rencontré sur les bancs de l’école» est interdite en interview. Pourtant c’est bien ça qui est à l’origine de Cielo Drive. On se connait depuis extrêmement longtemps. Alors quand Alban (guitariste) et moi avons décidé de faire de la musique ensemble, il nous semblait naturel de faire appel à des amis pour jouer avec nous.

Quel a été votre parcours jusqu’à la sortie de cet album ?

On a tous plus ou moins suivi le même parcours scolaire avant de prendre des chemins séparés dans le supérieur. Cielo Drive c’est un ingé son, un journaliste, un financier et moi dans la gestion culturelle. En terme de formation musicale, Alban est celui qui en a le plus avec des années de solfège et de violoncelle. Pierre (bassiste), Cédric (batteur) et moi avons pris des cours depuis mais c’est lui qui a le cursus le plus long.

De gauche à droite : Cédric, Valentin, Alban et Pierre
De gauche à droite : Cédric, Valentin, Alban et Pierre

Comment s’est déroulée la production de l’album ?

Ça doit bien faire 2-3 ans qu’on bosse sur cet album. Nous avons d’abord sorti deux EPs, ce qui nous a permis de tourner un peu et donc de tester de nouveaux morceaux sur scène. C’est ce que nous avons fait pendant tout ce temps, en remodelant les morceaux en fonction de nos impressions sur scène. En parallèle, nous avons énormément travaillé avec Fred Mariolle (No One Is Innocent, Demians…) sur les structures des morceaux, les mises en place et les détails qui font qu’on est content à 100% de ces titres. En 2012 on a décidé que nous étions prêt pour l’enregistrement. Celui-ci s’est déroulé au studio Sextan pour les prises batteries et une maison perdue en Normandie pour le reste. On était totalement autonome dans notre façon de travailler ce qui est une véritable chance.

Quelles sont vos influences ?

On écoute beaucoup de musique. Certains écoutent du hip-hop, de l’électro, du classique, etc… Mais on se retrouve tous à 100% dans le rock, le post-rock, le stoner et le grunge. Si je dois citer des influences communes je dirais Queens Of The Stone Age, Thrice, O’Brother, Deftones, Sigur Ros et Alice In Chains. Mais il y en a plein d’autres !

Quels sont vos futurs projets ?

Malheureusement, Cielo Drive touche à sa fin pour l’instant en tout cas. En effet, un de nos membres étant parti aux USA, il est difficile de continuer sans lui. Je pense que nous allons tous avoir des projets à venir, musicaux ou non. Alban y pense, Cedric aussi et moi aussi évidemment. Affaire à suivre. On est en tout cas ravis de pouvoir sortir cet album qui est l’accomplissement d’un travail d’acharné.

Un groupe à écouter absolument ?

Si je ne dois en citer un, je dirais O’Brother. Un groupe absolument inconnu en France et c’est bien dommage. Ce sont des fans de Radiohead, Sigur Ros, Queens of the Stone Age et Mogwai. Ils font une musique à la fois violente, atmosphérique et magnifique. C’est fou à quel point leur musique est hantée.

Découvrez Deafening Silence en écoute intégrale sur Bandcamp.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*