Fallait oser

« La France n’est pas le problème, la France est la solution ».

Bruno Le Roux, député PS

C’est par cette phrase extraite du discours du Bourget que Libération a introduit une vidéo des élus PS mettant en avant le bilan positif du gouvernement.

Il fallait oser.

 

Pendant que Philippe Pelisson s’alarme pour Le Point d’une « année perdue pour la France » (Voir Le Point du 3 mai), Bruno le Roux tient à exprimer sa « fierté » en décrivant point par point le changement incarné par Hollande malgré l’opposition médiatique croissante au Président.

Il fallait oser.

 

Parler de probité politique et en re-mettre une couche sur la « République Irréprochable » un mois à peine après les aveux de Jérôme Cahuzac…

Il fallait encore oser.

 

Reprendre en introduction le fameux discours du Bourget où Hollande s’attaquait à la finance, « cet ennemi sans visage » singé tant de fois par la gauche du Président.

Diantre, il fallait également oser.

 

Et que dire d’une vidéo représentant l’ensemble des élus PS alors même qu’on connait les oppositions existant au sein de la majorité à propos de la politique du gouvernement ?

Même pas peur !

Sortie le 5 mai, cette vidéo, bien que sa subjectivité soit indéniable, présente plusieurs intérêts.

Elle montre, enfin, des soutiens à la politique du gouvernement - chose peu évidente et ce, même au sein de la majorité. Alors que les médias s’épanchent depuis deux semaines sur le bilan catastrophique de Hollande, rappeler qu’il existe bel et bien des politiques « fiers » de cette première année présidentielle n’est pas de trop.

Sur le plan de la communication, elle laisse espérer un renouveau. En présentant un front uni et les conséquences concrètes de la politique menée jusqu’alors, peut être tient on ici un des clips de propagande les plus réussis du mandat.

Enfin, elle pointe un fait essentiel : une politique se juge à la fin d’un mandat, pas avant. L’actualité est-elle dans une période creuse ? Difficile de le concevoir. Mais le fait que cet anniversaire soit analysé et re-analysé en permanence par les médias a de quoi être fatiguant. Il ne s’agit pas ici de défendre les convictions du gouvernement. Certes sa politique doit être débattue et il n’est pas interdit de dresser un état des lieux « Un an après » l’élection de 2012. Pour autant, le sujet mérite t’il tant d’articles et d’énergies ?

Un bilan permet de juger de l’ensemble d’une action politique, or Hollande vient seulement de finir sa première année de mandature. Sachant que les effets d’une politique économique se font sentir sur le long terme, il serait utile de s’en rappeler. Ce constat peut toucher également quelques élus de droites qui, dans l’attente du messie, s’acharne sur une crise dont l’origine pourrait provenir d’un bilan qu’ils se refusent à faire : celui de leur quinquennat.

http://www.liberation.fr/politiques/2013/05/05/la-france-n-est-pas-un-probleme-la-france-est-la-solution_900971

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*