Les séries, tout un business !

Pourtant moins regardées que les films, les séries prennent une place majeure sur nos écrans. Même si l’on est cinéphile, on a tous un jour ou l’autre accroché à une série avec une seule envie : voir la suite.

Jusqu’au milieu de l’année dernière, la série la plus chère de l’histoire était Band of Brothers : L’enfer du Pacifique, avec pas moins de 20 millions de dollars par épisodes. C’est assez onéreux lorsque l’on sait que la cinquième série la plus coûteuse de l’histoire, Friends, est deux fois moins cher, et que la célèbre série Game of Thrones est quant à elle 8ème, avec la modique dépense moyenne de 8,5 millions de dollars par épisode (entre 7 et 10 millions selon les saisons). Cela reste bien sûr négligeable lorsque l’on compare ces dépenses aux 378,5 millions de dollars de Pirates des Caraïbes : La fontaine de jouvence, ou aux 250 millions du dernier Harry Potter.

Si l’on veut aborder l’impact financier des séries, discuter des salaires des stars est un passage obligé dans la mesure où ceux-ci sont le premier poste de dépense des séries.

Depuis plusieurs années, Jim Parsons et Johnny Galmecki, acteurs de la série The Big Bang Theory, occupent les premières marches du podium. Ils ont gagné, entre 2015 et 2016, respectivement 25,5 et 24 millions de dollars. 

En fait, les séries telles que The Big Bang Theory ou Modern Family sont des séries à très bas coût mais avec une audience qui leur permet de dégager d’importants bénéfices, en partie redistribués à leurs acteurs phares. 

De leur côté, les actrices ont les meilleures rémunérations. En effet, Sofia Vergara de Modern Family est payé 1,7 fois plus que Jim Parsons et a obtenu le titre de femme la mieux payée des séries télévisées avec un salaire annuel estimé par Forbes à 43 millions de dollars. De quoi réjouir ceux qui se battent contre les inégalités salariales homme/femme. Ces salaires ne comprennent pas seulement le cachet pour la série mais leurs revenus totaux.

Ces chiffres, impressionnants à première vue, sont cependant à relativiser.

En effet, c’est peu à côté des 290 millions de dollars touchés par Tom Cruise pour les quatre Mission Impossible, des 262 millions de Keanu Reeves pour la trilogie Matrix ou des 185 millions de Johnny Depp pour les quatre films de Pirates des Caraïbes. Bruce Willis, un des acteurs les mieux payés d’Hollywood, a touché quant à lui pour un seul film 120 millions de dollars.Il est en effet plus difficile pour les acteurs de séries de se faire un nom et ils ne sont malheureusement souvent célèbres que le temps d’une série. Il est vrai que les grands noms du cinéma nous viennent plus rapidement que ceux des acteurs de séries. Mais ceci est en train de changer car les séries prennent une ampleur de plus en plus importante.

Autre aspect, qui assombrit cette fois le business des séries : le piratage. Game of Thrones détient un triste record, celui de la série la plus piratée. Vous me direz, pourquoi payer lorsque l’on peut voir gratuitement ? Et bien tout simplement parce lorsque l’on connait les dépenses qu’une série génère, on ne devrait pas les regarder illégalement.

A défaut d’avoir un box-office, le succès des séries se mesure uniquement grâce à l’audience qu’elle génère, généralement aux Etats-Unis.

Vous ne vous êtes peut-être jamais demandé pourquoi une série s’arrêtait alors que la dernière saison n’était pas terminée ? Tout simplement parce que l’audience n’était pas à la hauteur des espérances de la chaîne américaine. En effet, même si la série obtient un franc succès en France, une simple baisse de l’audience en Amérique, qui n’altère pas forcément de façon significative les profits générés par la série, peuvent signifier la fin de la production de celle-ci. Les deux séries qui règnent en maître sur l’audience américaine sont NCIS (16,6 millions de téléspectateurs en moyenne) et The Big Bang Theory (15,2 millions). Modern Family n’arrive que 18ème (7,9 millions) tandis que Game of Thrones est 21ème (7,6 millions).

La série la plus rentable cette année est aussi la série avec l’actrice la plus gourmande financièrement, à savoir Modern Family. Cette série ne s’est pas imposée radicalement en France mais aux Etats-Unis, elle rafle la mise : 330 908 dollars pour 30 secondes de publicité ! Pour vous donner un ordre d’idée, il faut quand même 65 minutes de pub pour payer le salaire de son actrice phare, même si le salaire de cette actrice n’est pas uniquement dû à Modern Family. À titre de comparaison, il faut que la France atteigne la finale de la coupe du monde de foot pour obtenir de tels coûts publicitaires (ils sont deux fois moins onéreux pour une finale de coupe du monde classique), le foot comptant parmi les plus grosses audiences françaises. 

On retrouve sans surprise, à la quatrième place, une série que l’on ne présente plus et qui continue à conquérir son public de génération en génération : les intemporels Simpson (286 131$ pour 30 secondes de pub). Sans compter que les séries telles que les Simpson rapportent encore beaucoup plus si on prend en compte les DVD vendus et les nombreuses rediffusions à travers le monde. Les Simpson ne cessent d’être rediffusés dans toutes les langues, en tout temps, depuis des décennies et partout sur le globe.

On peut remarquer que les séries qui rapportent le plus ne sont pas forcément les plus populaires en France car le plus gros marché reste bel et bien le marché américain.

Nous pouvons conclure que malgré le nombre d’épisodes – donc de gains potentiels –, le poids financier des séries reste très éloigné de celui des films. Ceci est peut-être dû au fait que les films sont plus courts, qu’ils passent au cinéma et surtout qu’ils sont plus médiatisés. Cependant, l’écart se réduit de plus en plus, et les séries conquièrent petit à petit un large public.

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*