La Youth Bank : projet d’une structure bancaire pour les jeunes entrepreneurs

Tout le monde a entendu parler du microcrédit qui consiste à attribuer des prêts aux entrepreneurs et artisans n’ayant pas accès au système bancaire classique. Les sommes prêtées sont infimes au regard de celles brassées par l’économie formelle, mais elles constituent un moyen pour un certain type d’agents de mener à bien des projets de développement. La création d’une Youth Bank, ou banque de la jeunesse, s’inscrit dans cette optique, mais avec une différence de taille. En réalité, ce projet relève davantage du financement participatif que du microcrédit classique. En effet, le financement participatif, ou crowdfunding, est à mi-chemin entre le microcrédit et le capital-risque. L’objectif est de rassembler une multitude d’investisseurs pour financer un ensemble de projets. Dans le cas de la Youth Bank parisienne, les projets principalement visés sont ceux portés par les jeunes entrepreneurs ; les projets à caractère solidaire et humanitaire n’étant pas la priorité.

Pourquoi apparaît-il nécessaire de développer une telle structure ? La création de valeur dans une économie marchande est la condition sine qua none du dynamisme économique ; qu’on le veuille ou non, c’est bien la recherche de l’innovation dans l’optique d’un profit futur qui anime les agents économiques. Pour le Conseil Parisien de la Jeunesse, les jeunes doivent avoir une place à part entière dans ce processus. Or, trop souvent, ces derniers sont relégués au second plan du fait de leur statut dans la société. En effet, la jeunesse est par définition sans expérience et n’a que peu de moyens financiers pour développer un projet innovant. Or, l’argent est le nerf de la guerre et les circuits de financement traditionnels leur sont bien souvent fermés. La Youth Bank constituerait donc un moyen pour contourner le circuit traditionnel tout en faisant fructifier les projets créateurs de valeur.

Concrètement, quels sont les moyens dont disposent la Youth Bank et comment peut-elle devenir une référence en la matière ?

Tout d’abord, l’intérêt premier de cette structure bancaire est qu’elle offre des prêts à taux réduits voire à taux zéros pour le démarrage d’une entreprise. Dans certains cas, des avances peuvent être faites, constituant un apport pour le jeune entrepreneur. Ainsi, la Youth Bank a noué un partenariat avec le Crédit Municipal de Paris qui est déjà investi dans le microcrédit. Aux côtés des différents financements possibles, la Youth Bank propose aussi un encadrement pour les jeunes : conseils personnalisés, éclairage sur les démarches administratives, mise à disposition de locaux et de matériels de bureautique gratuits, etc. L’objectif est de créer une sorte d’incubateur dans lequel les jeunes entrepreneurs trouveraient des réponses à leurs questions et des moyens pour développer leurs activités. Bien entendu, les projets devront passer en commission constitués par les membres de la Youth Bank au regard de plusieurs critères : leur viabilité, leur intérêt social ou citoyen et leur originalité. Favoriser les contacts entre entrepreneurs, le partage d’expérience et le soutien tant moral que financier sont des objectifs constituant le fil directeur de la Youth Bank.

Si vous êtes intéressé(e)s, dauphinois(es) ou autres, n’hésitez pas à écrire à l’adresse mail suivante : contact@youthbank.fr 

Et à cliquer sur les liens ci-dessus :
https://www.facebook.com/YouthBankFrance
http://www.youthbank.fr/

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*