Rick et Morty : détour vers le futur

Rick et Morty, la nouvelle série animée pour jeunes adultes, fait parler d’elle. Diffusée depuis octobre sur France 4, elle a été créée en 2013 par Dan Harmon (créateur et producteur exécutif de la série Community) et Justin Roiland. Elle s’impose comme une nouvelle référence dans le paysage de la science-fiction en reprenant tous ses codes pour mieux les casser. Si les personnages de Rick et Morty sont inspirés du célébrissime duo de la trilogie Retour vers le futur, l’analogie s’arrête là. La série a su créer un univers sombre et drôle en se moquant de tout, surtout d’elle-même.

Voici 4 raisons pour lesquelles vous devez télécharger (légalement bien sûr) Rick et Morty dès ce soir :

Rick et Morty - Saison 1
Rick et Morty - Saison 1
  1. Rick et Morty (évidemment). Le duo de choc : Rick, scientifique, inventeur et Morty son petit-fils. Le contraste entre les deux personnages est de taille. Rick ne respecte rien ni personne, cet alcoolique en blouse blanche est convaincu d’être l’homme le plus intelligent de l’univers et n’hésite pas à le rappeler à qui veut bien l’écouter. La cible privilégiée de ses moqueries est Morty, un anti-héros à peine adolescent qui se laisse entrainer malgré lui dans les extravagances de son grand-père. L’arrivée de Rick dans la maison familiale est une nouvelle source de stress pour le garçon qui a déjà du mal à trouver sa place entre des parents à la limite du divorce, une grande sœur autoritaire et des difficultés scolaires. Rick a décidé qu’il lui fallait un acolyte et embarque son petit-fils dans ses aventures à travers l’espace.

 

  1. Mister Meeseeks et les autres. Chaque épisode fait intervenir des personnages farfelus qui croisent la route de nos héros. Des monstres créés par Rick, des chiens qui prennent le contrôle de la Terre, des extraterrestres à peau verte, il y en a pour tous les goûts. Mister Meeseeks est un des personnages secondaires emblématique de la saison 1 qui a su s’imposer dans la communauté geek, on en a fait des t-shirts, des peluches et des caméos dans des jeux vidéo.

 

  1. Jerry, le père de Morty. Bloqué entre l’adolescence et la crise de la quarantaine, il devient terriblement attachant tant il ne semble pas être à sa place. C’est surement le premier personnage de série qui est fier de n’avoir qu’un second rôle, il pense être moins exposé au danger s’il se contente de rester en retrait. Jerry a accepté que son beau-père vienne vivre dans la maison familiale uniquement pour éviter toute dispute avec sa femme. Il recule devant les obstacles et cherche à éviter le conflit à tout prix.

 

  1. De la SF comme on l’aime. Rick et Morty parle de voyages temporels, d’univers parallèles, d’expériences génétiques, de miniaturisations, de vaisseaux spatiaux, de robots tueurs, de clones maléfiques, … Chaque épisode est une dose d’humour grinçant, un concentré de couleurs vives et un mélange de références geeks, le tout livré sur un plateau. Bref, des bonnes raisons de ne pas travailler notre macroéconomie ce soir.

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*