Outside Culture : Et si on allait voir ailleurs ?

Outside Culture
Outside Culture
Outside Culture
Outside Culture 

 

              Vous êtes une bande de potes, au lycée, quelque part en banlieue de Paris. Vous déconnez ensemble, sortez ensemble, essayez de kiffer votre vie comme à peu près n’importe qui. Vous aimez la musique et échangez vos morceaux ; à force, vous commencez même un peu à fouiller dans l’underground. Pourquoi ne pas partager tout ça avec tout le lycée ? Toute votre ville ? Le monde entier ?

              C’est à peu près le raisonnement qu’ont eu les clodoaldiens (comprendre « habitant de Saint-Cloud, dans les Hauts-de-Seine, à vingt minute à pied du quartier de Booba) d’Outside Culture. Fin 2012, ils sont une dizaine à lancer ce site, rédigé à la manière d’un blog au design soigné. Depuis le premier article, consacré au génial mashup Stairway to Hip Hop Heaven du slovène Gramatik, du chemin a été parcouru : vous pourrez d’ailleurs lire ce mois-ci une interview du groupe psychédélique australien Pond, frère siamois de Tame Impala dont il partage (presque tous) les membres, les tournées et le succès. De nouveaux membres issus d’autres horizons ont rejoint le « collectif ». L’équipe se resserre et se crée une ambition. Au gré de rencontres comme avec le rappeur Josman, Outside Culture trouve ce qu’ils recherchent : des artistes en puissance dont le succès commence tout juste à se faire sentir. C’est précisément l’objet du projet : suivre des artistes nouveaux, innovants, plus ou moins connus voire carrément underground, et répandre leur bonne parole.

              Habitués aux réunions informelles (plus prosaïquement, soirées) en guise « d’assemblées générales », les membres d’Outside Culture revendiquent leur liberté et leur amateurisme. Ce qu’ils veulent ? Bouffer le monde. Aujourd’hui partenaires de soirées étudiantes, demain petit label indépendant à l’image de leurs grands frères clodoaldiens également de la Sprëe Factory ?

              Outside Culture a même décidé de s’introduire à Dauphine. Retrouvez-les ce mercredi 6 mai au Belushi’s Gare du Nord dès 19h pour la soirée The Block Goes Hard organisée par l’Urbaine Dauphine et Paris-Ci. Non seulement l’entrée est gratuite, mais en plus, le line-up respire le bon hip hop underground à la française - car cela existe encore - avec Tibo BRTZ, High Five Crew, Dizzy, XIIIème Influence (dont tu retrouveras un des MC dans ton TD de DEGEAD), Kilason, la Race Canine, Take a Mic & Houssaw, DJ Sosh’one, DJ Big’R, Buigzy Small et même leur copain Josman.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*