Mais où est donc passée notre imagination ?

Il était une fois, dans une société où stress, travail et téléphone portable étaient souverains, un vieux sorcier nommé Ennui. Maître Ennui était totalement en marge de cette société au rythme effréné où les habitants faisaient tout pour l’éviter. Maître Ennui était effectivement l’une des pires choses pouvant leur tomber dessus si bien que les habitants inventaient constamment des manières de s’occuper pour éviter de croiser sa route. L’une des meilleures inventions fut un animal féroce, nommé Technologie, qui avait petit à petit chassé Maître Ennui de leur train de vie. Mais sans maître Ennui au sein de la société, qui allait donc leur enseigner la sorcellerie de l’imagination ?

Pourquoi cet avant-propos ? Car ne plus s’ennuyer est devenu un véritable objectif de vie et on cherche sans arrêt de quoi combler notre temps, à l’aide du téléphone par exemple qui permet d’avoir toujours avec soi de quoi s’occuper. On se souvient tous de ces fameux voyages en voiture quand nous étions plus jeune où, pendant 10h, on ne disposait que de notre imagination pour tromper notre ennui. En effet, si l’ennui peut nous paraître abominable aujourd’hui, il reste essentiel pour le développement de notre imagination. Nous ne sommes jamais aussi créatifs que face à notre ennui, où nous nous créons alors des questions existentielles, des jeux absurdes ou encore des mondes parallèles peuplés de lieux et personnages fantastiques afin de le tromper. Il suffit d’observer les personnages d’Orelsan et Gringe dans la série Bloqués pour voir à quel point l’ennui est créateur d’imaginaire.

Et voilà tout l’enjeu, notre monde actuel a cruellement besoin d’imaginaire et mon inquiétude se porte d’autant plus sur les enfants. Désormais, même eux n’ont plus le temps de s’ennuyer, ils sont de plus en plus sollicités par les nouvelles technologies et ce depuis leur plus jeune âge. Pire encore, leur travail en termes d’imagination est mâché. La tablette leur offre une représentation complète et visuelle du monde dans lequel nous vivons et ils ne font donc plus ce travail de représentation des choses dont on leur parle et qu’ils n’ont jamais vues. Ainsi, à l’image des adultes, l’utilisation de l’imagination est de plus en plus réduite chez eux.

img_0678

Alors que tout espoir semblait perdu, apparut un ange gardien silencieux, un protecteur vigilant, un Super Animateur. Super Animateur, défenseur du monde Imagination, résistait encore et toujours à l’envahisseur Technologie. En effet lorsqu’il se lève le matin Super Animateur doit, avec ses collègues, inventer des activités du matin, de temps libre, créer un grand jeu et une veillée de A à Z totalement originaux avec trames/personnages/décors et ce tous les jours du centre ou de la colonie tout en respectant les différents thèmes et projets pédagogiques. 

Les animateurs constituent effectivement l’un des meilleurs remparts à cette perte d’imagination. Animer c’est savoir toujours se renouveler, faire preuve de créativité et faire vivre aux enfants chaque moment, même ceux qui semblent banals comme se brosser les dents. Alors soyons les animateurs de notre vie de tous les jours et désormais, pensons à plus faire preuve d’imagination. L’imagination est le reflet de nos rêves, nos espoirs et notre folie, laissons-les s’exprimer à travers elle et ne nous inquiétons pas trop si à l’avenir il nous arrive de nous ennuyer dans notre vie bien mouvementée.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*